Dans une résolution qu'ils viennent d'adopter les eurodéputés se sont déclarés inquiets de ce qu'ils ont appelé la violation des droits de l'Homme en Iran. Ce n'est certes ni la première fois ni la dernière que les instances et organismes occidentaux, se faisant l'avocat des droits de l'Homme, adoptent de tel texte. Evidemment, toutes les nations du monde sont unanimes à demander la lutte contre le terrorisme, la liberté d'expression, le respect de leurs droits, de leur culture et de leur religions, et des droits de l'Homme. Ce qui est regrettable, pourtant, c'est que les grands violateurs des droits de l'Homme et de la liberté, sont ceux-là mêmes, qui prétendent les défendre. Les politiques et kes actes des puissances mondiales ainsi que l'inertie des instances internationales devant les injustices et les attitudes ambivalentes se trouvent, en effet, à l'origine de tous les problèmes du monde. L'Occident accuse l'Iran de violation des droits de l'Homme alors que la nation iranienne est le pionnier de la lutte contre l'injustice et prouvé, ni par le verbe, mais dans l'acte, qu'elle rejetait le langage de force et qu'elle ne se pliait pas devant l'arrogance. La RII souhaite la liberté et l'indépendance, basée sur le respect des droits et des voix des nations ainsi que de leur honneur humaine. Nombreux sont les analystes qui sont d'avis que la plus grande collaboration politique existe dans l'ordre de la République islamique. Et par rapport aux citoyens des pays qui se posent comme défenseurs des droits de l'Homme et de la liberté, les Iraniens bénéficient des droits civils beaucoup plus supérieurs à ceux qui existent dans ces pays. Le droit des minorités religieuses de choisir et d'avoir des représentants à l'Assemblée islamique en constitue un des exemples. C'est un droit qui n'est, même, par reconnu par le Parlement européen, le même qui se dit inquiet des droits de l'Homme en Iran. Quant au soi-disant soutien apporté par l'Iran au terrorisme, ce sont encore ces derniers qui soutiennent ce phénomène néfaste; il s'agit d'une l'attitude contradictoire qui se constate même dans l'ordre judiciaire de ces pays. L'autre point important à noter c'est la situation déplorable des droits de l'Homme en Irak, en Palestine ainsi qu'en Afghanistan où des millions de personnes ont été mises errance, en raison de l'insécurité et de l'occupation de leur pays. Ce sont des êtres humains dont les droits sont bafoués, depuis plusieurs années, par les occupants : l'Amérique et les pays européens qui prétendent défendre les droit de l'Homme et établir la paix, la démocratie et la liberté pour toutes les nations du monde. L'adoption des résolutions en soutien aux droits de l'Homme n'est qu'une astuce perfide pour duper l'opinion publique mondiale. Mais qu'ils sachent qu'ils devront répondre de leurs crimes contre l'humanité et la violation des droits des nations partout sur la planète terre

Samedi 10 Mai 2008
http://french.irib.ir http://french.irib.ir