Le Porte parole de la diplomatie iranienne a condamné dans les termes les plus vifs l'attentat terroriste contre les employés de l'ambassade d'Iran à Bagdad, le qualifiant d'acte criminel. Jeudi après midi, un véhicule transportant six employés de l'ambassade iranienne qui quittait Bagdad à destination de la ville sainte de Kazemeyn est tombée dans une embuscade. Quatre des six employés ont été grièvement blessés avant d'être évacués à l'hôpital. Deux autres sont sortis indemnes de cet attentat. "Il revient à la force d'occupation de garantir la sécurité des diplomates et des représentations diplomatiques des pays étrangers à Bagdad or l'indifférence et parfois le comportement suspect des Américains ont rendu la situation sécuritaire particulièrement critique et inquiétante, a affirmé Seyyed Mohamad Ali Hosseini. Hosseini a évoqué les menaces directes du Président américain formulées à l'encontre des ressortissants iraniens en Irak. " Ce genre de discours, largement relayé par les médias occidentaux, encourage les terroristes à commettre des crimes en violation du droit international, a-t-il ajouté. "La RII suivra avec sérieux et minutie ce dossier et elle compte sur la coopération étroite des autorités irakiennes, a poursuivi Hosseini en accusant les occupants d'être à l'origine de la recrudescence des violences en Irak


Vendredi 16 Mai 2008
IRIB